Spécimens de collection / Collection specimens

rotatorbox_wewantyou

Nous sommes à la recherche de spécimens de Boloria aquilonaris qui seraient conservés dans vos collections

J’aimerais mettre à profit les ressources génétiques dormantes se trouvant dans les nombreuses collections à travers l’Europe, aussi bien les grandes collections officielles que celles des particuliers. En effet, avec l’amélioration des techniques moléculaires, il est possible d’exploiter ces données anciennes et inestimables (Wandeler et al. 2006).

Le prélèvement d’une patte seulement sur des individus de collection nous permettra dans un premier temps d’établir les changements des caractéristiques génétiques (consanguinité, richesse allélique, etc.) survenus dans le passé. Nous mettrons ensuite ces changements en relation avec les changements d’occupation du sol survenus dans le même temps, nous permettant par la même occasion d’attribuer les changements observés à l’action de l’Homme ou non. Nous espérons ainsi pouvoir travailler sur une période d’au moins 60 ans.

Les informations qui doivent idéalement accompagner chaque échantillon sont le sexe de l’individu, le lieu (aussi précis que possible, par exemple des coordonnées replacées sur un carte et/ou le nom du site sur lequel l’individu a été collecté, ou encore la ville la plus proche) et la date de capture (au minimum l’année). Plus les informations sont complètes, plus les analyses seront précises.

Si dans vos collections se trouvent des individus de Boloria aquilonaris et que vous êtes prêts à me céder une patte à des fins d’analyses génétiques, je vous serais très reconnaissant de me contacter (quentin.dubois@uclouvain.be) pour que je vous fournisse l’ensemble des détails pratiques. La prise d’une patte n’abîme pas vos spécimens.

Boloria aquilonaris from Norway

We seek for Boloria aquilonaris specimens from your collections

I would like to take advantage of dormant genetic resources from butterfly collections across Europe, both large formal collections and private ones. Indeed, with the improvement of molecular techniques, it is now possible to exploit these ancient and priceless data (Wandeler et al. 2006).
The removal of only one leg per collection specimen will first allow us to establish the genetic changes (inbreeding, allelic richness, etc.) that occurred. We will then put these changes in relation to the co-occurring land use changes, allowing us at the same time to attribute the observed changes to the impacts of human activities or not. We hope we will be able to reconstruct the changes that occured over a period of at least 60 years.

Information that should ideally go with each sample are the sex of the individual, the sampling location (as specific as possible: coordinates replaced on a map and/or the name of the site on which the individual was collected, or the nearest town) and capture date (at least the year). The more complete the information, the more accurate the analyses will be.

If your collections contain Boloria aquilonaris individuals and you are willing to give me a leg for genetic analysis, please contact me (quentin.dubois@uclouvain.be) so that I can provide you with all the practical details. Removing one leg will not harm your specimens.

Wandeler et al. (2006) Back to the future: museum specimens in population genetics. Trends in Ecology and Evolution 22: 12.

Advertisements

Structure génétique européenne / Genetic structure at the European scale

Quelle est la structure génétique des populations de Boloria aquilonaris à l’échelle européenne?

Un échantillonnage des individus de Boloria aquilonaris dans plusieurs pays d’Europe (potentiellement France, Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Suède, Finlande, Tchéquie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Italie, Pologne, Danemark, Hongrie) nous permettra d’établir la structuration génétique de cette espèce à large échelle, ce qui est une des premières étapes vers la compréhension de la répartition de l’espèce. L’étude de cette structuration est communément utilisée en écologie de la conservation pour orienter les mesures de gestion et pourrait s’avérer particulièrement intéressante pour les groupes de populations les plus en danger.

Cet échantillonnage servira également de point de départ à l’étude de l’impact des changements de connectivité du paysage dans des contextes très différents (climat, anthropisation, etc.).

Nous sommes à la recherche de collaborateurs qui pourraient nous renseigner sur la présence et la distribution de Boloria aquilonaris dans leur pays et (nous aider à) effectuer des prélèvements à des fins génétiques dans les différentes régions d’Europe où l’espèce est répertoriée. Nous faisons donc appel à tous les passionnés et personnes travaillant dans le domaine de l’écologie des papillons.

Les demandes d’autorisation de prélèvements seront effectuées avant la saison de terrain, ce qui conditionnera ceux-ci.

Si vous êtes intéressé par une collaboration avec notre équipe, n’hésitez pas à me contacter (quentin.dubois@uclouvain.be). L’ensemble du matériel requis pour les prélèvements vous sera fourni, selon votre meilleure convenance.

Baq distribution

What is the genetic structure of Boloria aquilonaris populations at the European scale ?

A sampling of Boloria aquilonaris individuals in several european countries (for instance France, Switzerland, Germany, Netherlands, Norway, Sweden, Finland, Czech Republic, Estonia, Latvia, Lithuania, Italy, Poland, Denmark, Hungary) would allow us to determine the genetic structure of this species at large scale, which is one of the first step to understand the species distribution. The study of the genetic structure is also commonly used in conservation ecology to guide management measures and may hence be useful for the endangered populations of this species.

This sampling will be the starting point of the study of the impact of landscape connectivity changes in very different contexts (climate, anthropisation, etc.).

We are looking for collaborators willing to inform us on the presence and the distribution of Boloria aquilonaris in their country and (who would like to help us) to genetically sample populations in the different parts of Europe where the species is present. We then call in all naturalists and people working in the butterfly ecology field. Sampling authorization requests will be performed prior to field season, which will condition sampling.

If you are interested in a collaboration with our team, do not hesitate to contact me (quentin.dubois@uclouvain.be). All the material required for sampling will be provided, at your best conveniance.